L’or, seul monnaie qui ne perd jamais de sa valeur

Publié le 11 novembre 2014 dans la catégorie Dossiers

En tant que métal refuge, l’or a su conserver sa valeur au fil des années. La plupart des monnaies en papier ont perdu 90% de leur valeur dans l’espace d’un siècle, contrairement aux métaux précieux. Par ailleurs, le célèbre peintre Da Vinci en a fait l’expérience, car son salaire en or lui a permis de vivre confortablement durant son existence, notamment en réalisant la Scapigliata ou « L’Ebouriffée ».

Si la monnaie en papier perd sa valeur après un certain temps, ce n’est pourtant pas le cas des pièces d’or. Quand Léonard de Vinci a peint la Scapigliata, un des chefs-d’œuvre qui a marqué la Renaissance, le roi lui octroyait 240 scudi et 200 florins pour 10 mois de travail. En ce temps, le scodo renfermait 3,42 g d’or et le florin 3,54 g, ce qui représente environ 72 000 $ une fois converti au cours actuel de l’or voire 100.000 $ de salaire annuel brut. La capacité de préservation à long terme du pouvoir d’achat des métaux précieux est remarquable.

La Scapigliata, un chef-d’œuvre qui vaut de l’or

0146-0310_maedchenkopf_mit_wirrem_haar

De nos jours, ce salaire est réservé à un fonctionnaire de niveau GS-13 en Amérique. Pourtant, Léonard de Vinci était considéré à la fois comme un artiste et un ingénieur à cette époque. Son état financier était le dernier de ses soucis. Par ailleurs, il faut reconnaître que son travail valait de l’or vu le caractère exceptionnel que procure la Scapigliata. L’originalité de cette œuvre réside dans son pouvoir à décrire la réalité de tous les jours bien que ce soit une peinture inachevée.