Il était une fois les investisseurs boursiers sur le marché de lor

Publié le 27 octobre 2014 dans la catégorie Dossiers

Le boom des marchés financiers, en version domestiquée, est aussi impressionnant que l’avancée technologique majeure apparue depuis le XXème siècle. C’est accéléré et développé à l’extrême. Autrefois, l’investissement se faisait en majorité sur du long terme directement avec les actions et autres. De nos jours, la technologie et le savoir se combine pour donner un autre visage au marché financier. Le sens du terme investissement est élargi, ou rétréci (c’est selon).

Les traders modernes

L’informatique a joué un rôle déterminant dans la transformation et l’élargissement du marché financier. Internet a accentué la révolution. En particulier, le trading à la criée n’existe plus que dans quelques marchés de matières premières mais il est toujours possible de gagner de grosses sommes d’argent. A côté des moyens traditionnels, de nouvelles formes d’instruments financiers prennent vie aux mains des brokers et traders des temps modernes.

Les traders de nos jours sont très au courant du système financier étant donné qu’on assiste aussi à un boom des médias. Les supports d’informations sont innombrables et imaginatifs. Tout favorise un apprentissage plus rapide et plus pertinent permettant à l’individu lambda d’investir directement en Bourse.

Mais les traders de nos jours vivent aussi à l’ère du trading algorithmique ou hautement automatisé qui tend à donner une image nouvelle à cette activité. Ils en sont là où trader devient à la fois une bataille contre le marché, mais aussi contre des machines qui coordonnent les places boursiers.

Le comportement du marché n’est plus visible que par l’usage d’outils hautement perfectionnés. Les nouveaux méthodes d’investissement sont plus orientées vers du court terme. Et il y a une majorité effective de scalpers et de day traders qui font des petits va-et-vient quotidiens sur le marché. Le volume du marché grossit, il y a plus de volatilté.

C’est toujours de l’investissement, juste une nouvelle forme

marché de l'orLes systèmes de trading actuels, dont la plupart sont basés sur l’algorithme, ont favorisé le parcellement des ordres et donc leur démultiplication. Ce qui a rendu le marché encore plus gros en volume et donc encore moins analysable. L’existence du THF donne aussi l’image d’un marché financier qui échappe de plus en plus au contrôle humain, même si le genre humain en est le créateur.

Mais il fallait s’attendre à ce changement dès la création des ECN, ou réseaux de communication électronique, qui permettaient aux particuliers d’intervenir directement en Bourse. Internet et l’informatique à l’appui. L’incertain de plus en plus accentué au niveau des marchés boursiers leur donne cet aspect de jeu de hasard aux yeux de certains publics.

Quoiqu’il en soit, tant que ça génère des plus-values, il n’y a pas de raison que cela s’appelle autrement que de l’investissement.

Le marché du futur : sans les traders ?

Les investisseurs boursiers ne sont donc plus ce qu’ils étaient avant, du moins la plupart. Il ne s’agit plus actuellement, plus généralement, de miser sur les actions pour garantir un meilleur avenir. Il s’agirait plus de trader pour garantir demain ou après-demain.

Par ailleurs, l’évolution des robots traders permet d’imaginer des investisseurs boursiers, dans le sens du trader discrétionnaire, rendus désuets dans quelques années.